14 mars 2012

Lancement du concours Oscar Tice à Tambacounda et Kédougou

Le projet USAID Education de base a procédé, mardi à Tambacounda, au lancement dans les régions de Kédougou et Tambacounda, du concours interrégional et inter-collège dénommé Oscar Tice, et visant à promouvoir l’alimentation de sites Internet dédiés à l’éducation et à favoriser les échanges entre les acteurs de la communauté scolaire nationale. 
 Ce concours lancé au niveau national le 28 octobre 2011 et dont la date de clôture initialement fixée au 12 février 2012, a été prolongée jusqu’au 18 mars, vise à ‘’stimuler la communauté éducative à non seulement utiliser les TIC, mais aussi à produire plus et mieux, afin de partager avec les autres’’, a dit Moustapha Thiam, coordonnateur du projet Moustapha Thiam. La composante Technologies de l’information et de la communication (TIC) de l’USAID/EDB intervient dans 17 collèges de la région de Tambacounda et quatre à Kédougou, a-t-il signalé. L’équipement de sept autres établissements (quatre à Tambacounda et trois à Kédougou) est en cours. ‘’Divers impondérables (…) ont conduit le comité national d’organisation OSCAR TICE à décider, conformément au règlement, de prolonger la date de clôture du concours jusqu’au 18 mars 2012’’, a ajouté le responsable régional du projet. Il a évoqué parmi les impairs, l’insuffisance du suivi-accompagnement des 122 collèges candidats dans le déroulement des activités de leurs structures internes (cellules pédagogiques, clubs, gouvernement scolaire, APE de base) et le retard dans le déroulement des activités des comités régionaux. 

 Cette prolongation devrait permettre aux régions de mieux se préparer, en impliquant tous les acteurs régionaux et aux collèges candidats de booster un peu plus les activités de leurs structures, afin de disposer d’assez d’éléments pour alimenter et parfaire leurs sites avec toutes les activités pédagogiques et de gestion. Les collèges ciblés ont bénéficié d’équipement informatique, de machines, de la connexion internet, de vidéos et d’écrans, de vidéoprojecteurs et d’appareils photo numériques, a-t-il dit. Outre l’équipement, le projet se charge de la formation de coachs et super-coachs dans les centres régionaux de formation, lesquels formeront à leur tour, l’ensemble de la communauté locale où se trouve l’établissement ciblé.
 Cela, dans le but de réaliser des productions numériques qui alimenteront le site de l’établissement. ‘’Un site, c’est un espace d’échanges entre la communauté, les parents, les élèves, les enseignants, la communauté et l’administration’’, a-t-il expliqué, faisant remarquer qu’ ‘’un site dans un collège peut permettre à tous les enseignants du Sénégal d’échanger’’.
 Les sites créés par les collèges peuvent être consultés dans un portail pour le développement de l’éducation au niveau national, a signalé le coordonnateur de l’USAID/EDB. Moustapha Thiam a relevé qu’en cette quatrième année de mise en oeuvre, consacrée à la consolidation des acquis du projet, le suivi et l’accompagnement des collèges sont nécessaires pour l’atteinte des résultats escomptés. ‘’Il n’y a rien de plus normal que les privés mettent la main dans la poche pour aider l’éducation’’, a noté M. Thiam, soulignant la ‘’pertinence du partenariat public privé qui est une nécessité pour le projet’’.
Source : Aps

Share & Enjoy